• Découvrez nos films en VOD

    Deux formules au choix : Achat ou location d'une durée de 72 heures

    Alcool, drogues, médicaments et Rock'n Roll

    de Matthieu SIMON (2018 - 68’)

    Au hasard de leurs errances quotidiennes, le film nous entraîne dans les itinéraires croisés de Magness et Jean Bon, et évoque la singularité de leur quête artistique et existentielle. A travers ces destins personnels, il parcourt les territoires intimes de ces artistes : le monde de la nuit et de ses ivresses variées, celui de la photographie, de la musique et de la scène slam, l'ambiance glam punk du roller derby. L'art apparaît alors comme une forme de reconquête de soi où Magness et Jean Bon découvrent le moyen de leur salutaire affranchissement.

    A contre-courant

    de Nathalie LOUBEYRE (2014 - 52’)

    Depuis le milieu des années 1990, plus de 20 000 migrants sont morts en tentant de gagner l’Europe, dont une grande partie en Méditerranée. En juillet 2012, la coalition euro-africaine Boats4People affrète un bateau de la solidarité pour exercer un droit de regard citoyen en mer et pour défendre la liberté de circulation.

     

    Didar (enfants des rues d'Iran)

    de Ali BADRI (2016 - 52')

    Il y a 30 ans, lorsque j’ai quitté l’Iran pour la France, j’ai emporté avec moi le conte Rouba le Renard. Adulte, je suis devenu conteur et ce conte persan que ma mère m’avait raconté, s’est transformé au contact des enfants français. Aujourd’hui, je reviens à Ahwaz, la ville de mon enfance, où je décide de conduire des ateliers auprès d’enfants des rues. Avec l’aide d’un peintre et d’une comédienne, nous les invitons à se réapproprier un mode de création et d’expression qui leur est devenu étranger.

     

    Acteurs de cristal (Rencontre avec Valérie Dréville)

    de Yannick BUTEL (2013 - 52')

    Qu'est-ce que la « présence » d'un acteur ? Le documentaire s’intéresse à la « cuisine » d’un métier, à « l’arrière-cour » et aux « petits secrets » qui permettent à l’acteur d’habiter la scène et de la rendre vivante. Et ainsi, de donner au spectateur le sentiment d’une intensité parfois jamais égalée. Le mot « présence » désigne en définitive un lien accru au vivant et à la vie. Avec Valérie Dréville, Frédérique Duchêne et Serge Merlin.